On se comprend

On se comprend

On se comprend a été réalisé en juillet 1996 lors d’une résidence au Centre International de Création Vidéo à Hérimoncourt et placé sous Licence Art Libre depuis septembre 2000.

On se comprend se présente sous la forme d’une fenêtre de 8 rectangles contenant 12 phrases. Chaque phrase est traduite en 8 langues (Anglais, Chinois, Arabe, Hébreu, Portugais, Allemand, Japonais et Français) et correspond à un site hébergeant le projet. La page d’accueil s’affiche dans le rectangle centrale au bout de la douzième phrase.

Dès son lancement, On se comprend n’a pas été entièrement achevé : il manquait certaines traductions correspondant aux hébergements à venir sur les sites envisagés. Leur nom est visible dans les rectangles non traduits. Aujourd’hui, l’œuvre est toujours présente mais présente encore plus de manques : des sites ont disparu, y compris celui du CICV (dans le rectangle central). On se comprend est une ruine. Elle peut être restaurée, rebâtie, renouvelée.

Présentation générale : https://antoinemoreau.info/on_se_comprend/ avec liens de reprises de l’œuvre par Daltex et Robert Cottet ainsi que le mémoire de DEA « Le paradoxe d’une communication réticulaire. Étude sur l’œuvre On se comprend d’Antoine Moreau » par Olivier Celik.