Euréka : le moment de l'invention

Pour tenter de mettre en lumière ce moment de l’invention, l’équipe de recherche – Arts des images et art contemporain (EA 4010) – organise, en partenariat avec l’ESPCI, un colloque réunissant des artistes et des scientifiques, des historiens et philosophes, spécialistes de l’art et des sciences, des chercheurs en sciences cognitives… pour confronter leurs points de vue, témoignages et interrogations épistémologiques. Cette rencontre donnera lieu à publication et se conçoit comme la première étape d’une réflexion appelée à se poursuivre en 2009 sous la forme d’une exposition.

Un dialogue entre art et science.

colloque organisé par l’équipe de recherche EA 4010
« Arts des images & art contemporain”

    le 31 mai 2007

à l’Université Paris 8 (Vincennes – Saint-Denis)
Amphi X, 2 rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex 02
(Métro Saint-Denis Université)

    et le 1er juin 2007

à l’Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris
Espace des Sciences, 10 rue Vauquelin 75005 Paris
(Métro Censier-Daubenton)

Intervention d’Antoine Moreau le 1er juin au matin :

Il n’y a que faille qui vaille – copyleft et sérendipité.

Loin d’être une faillite de la recherche et de l’invention, la faille en est la condition même. Mieux : elle fait découvrir ce qu’on ne cherche pas. C’est la « sérendipité » autrement dit : « l’accident heureux ». Nous nous intéresserons aux principes du copyleft, qu’on trouve dans le logiciel libre mais aussi dans l’art libre http://artlibre.org, pour montrer que c’est par l’altérité au risque de l’altération que les moments d’invention se trouvent multipliés.

  • Programme sur le site de l’Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris.
  • Informations sur le site de l’Université Paris 8.
  • Téléchargez le texte (pdf)

    Laisser un commentaire