Archives de catégorie : Actualités

Œuvre mode d'emploi.

Å’uvre / mode d’emploi

Du 7 au 25 Février 2011.

Galerie Michel Journiac Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
47, rue des Bergers, 75015 Paris
Ouvert du lundi au vendredi de 13H-17H

Vernissage le 8 février à 18h.

Finissage le 23 février à 18h.

Exposition activation autour des partitions et mode d’emploi réunis par les 2 numéros de la revue véhicule (Arts Plastiques et performance) et du projet TOOL BOX (Entre-Deux). La partition ne sera plus ici la notation d’un existant mais considérée comme un processus de création à part entière.
Si l’exposition entend présenter différentes partitions ou graphies prescriptives, elle espère rendre active certaines d’entre elles (par le public et /ou les artistes, interprètes). Commissaire de l’exposition : Mélanie Perrier.

– Trois propositions copyleft sous Licence Art Libre issues de Tool Box seront activées à cette occasion, celles de Yoko Hata, Yann Le Guennec et Antoine Moreau.

  • ACCROCHAGE DE 103 PARTITIONS, PROTOCOLES, MODE – D’EMPLOI (1969-2010)
  • ACTIVATIONS, INTERPRÉTATIONS, APPROPRIATIONS PAR LES ARTISTES
  • ACTIVATIONS PERFORMATIVES 1 (vernissage): 8 février à 18h
  • ACTIVATIONS PERFORMATIVES 2 (Finissage) : 23 février à 18h
  • CONFÉRENCE : Ghislain Mollet-Viéville, le 9 Février à 18h ; La Sorbonne (Amphi Bachelard)
    Le statut de l’œuvre d’art devient de plus en plus tributaire d »attitudes d’artistes qui donnent la parole au public pour la réalisation ou l’interprétation de leurs créations. En mettant ainsi les esprits en action, ces artistes nous invitent à réfléchir autant sur les caractères qui sont intrinsèques à leurs œuvres, que sur l’observation des données qui nous amènent à nous percevoir nous-mêmes en tant qu’acteurs participant à la fusion de l’art et de la vie.

Activations, légitimité du ou des commanditaires, place de l’auteur et de la signature dans de tels dispositifs.
Alphonse Allais, Marcel Duchamp, Allan Kaprow, George Brecht, Sol LeWitt, Lawrence Weiner, Claude Rutault, Tino Sehgal, Jean-Baptiste Farkas (IKHÉA©SERVICES), Antoine Moreau (Licence Art Libre)…


WORKSHOP TOOL BOX
: Il réunira des étudiants de l’Université Paris1- (plasticiens, cinéaste, esthéticiens) autour des œuvres outils de la TOOL BOX, et de certaines partitions publiées dans Véhicule , pour travailler à l’élaboration d’activations, interprétations, rendues visibles


ACTIVATIONS WORKSHOP les 14 et 21 février 2011 de 12h-14h


Galerie Michel Journiac Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
47, rue des Bergers, 75015 Paris
Métros : Charles Michels / Lourmel
Ouvert du lundi au vendredi de 13H-17H
http://www.galeriemicheljourniac.sup.fr

Garantir les libertés publiques pour préserver les biens communs.

Libre Accès organise une rencontre autour du thème

« Garantir les libertés publiques pour préserver les biens communs ».

Le Dimanche 14 novembre 2010 à 16h00 au Ministère de la Crise du
Logement, métro : bourse, 24 rue de la banque 75002 Paris.

Deux rencontres :

1. De la défense des libertés publiques et de la loi LOPPSY, de 16h00 à 17h30, pour échanger sur les dangers ce cette loi, avec :

– Jean Baptiste Ayrault de l’association Droit au Logement,

– Mathieu Pasquini Co-président de Libre Accès Inlibroveristas,

– Fabrice Epelboin Read write web

– Michel Sitbon Collectif contre la xénophobie

– Jérôme Thorel Privacy France

2. De la préservation des biens communs et de la loi ACTA, de 17h30 à 19h30, avec :

– Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation

– Jean-Pierre Berlan, ancien Directeur de recherche en agronomie à l’INRA

– Sandrine Bélier, eurodéputée Europe Ecologie, membre de la commission Environnement et de l’Internet Core Group

– Benjamin Bayart, président de FDN

– Christine Tréguier auteur, journaliste.

– Jérôme Martin, Commission Internationale d’Act Up-Paris

– Jérémie Nestel, Co-président de Libre Accès, Trésorier des MACAQ

Animateur : Philippes Charles Nestel (membre de l’APRIL)

RMLL 2010 : Copyleft et Licences libres, quels enjeux pour l'art et la culture ?

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 6 au 11 juillet 2010

Copyleft et Licences libres, quels enjeux pour l’art et la culture ?

Le libre accès aux œuvres est désormais un enjeu de société. Coextensive au développement d’internet et des technologies numériques qui bouleversent l’économie de la création, la liberté de copier, utiliser, modifier et redistribuer les œuvres apparaît comme un levier déterminant pour l’émergence d’un nouvel écosystème qui n’a pas encore exprimé toute sa puissance. Dans ce contexte, les licences libres sont perçues par certaines sociétés d’auteurs comme un danger pour le copyright et les anciens modèles économiques encore en vigueur.

L’utilité des licences libres n’est plus à démontrer dans le domaine du logiciel, et bon an mal an, la multiplicité de ces licences, parfois compliquée de doubles licences, n’a pas empêché le développement des logiciels libres. Mais qu’en est il pour la création artistique ou les publications académiques ? Comment la liberté de copier, utiliser, modifier et redistribuer peut favorise la préservation et la diffusion des œuvres en tant que bien commun de l’humanité ? En quoi est-il également avantageux d’utiliser des licences libres pour la musique, la littérature, les arts plastiques, les publications éducatives ou scientifiques ?

Bien que tous ces genres relèvent du même régime de propriété littéraire et artistique, on observe des différences non négligeables selon les domaines d’activité. Ces différences peuvent être relatives à la nature des productions, à leurs finalités, aux processus de création et usages sociaux en vigueur dans les milieux professionnels ou encore aux modèles économiques dans lesquels ces activités trouvent leur conditions de viabilité. Aussi, il est parfois difficile d’imaginer concrètement comment l’application des licences libres peut fonctionner dans un autre domaine quand on raisonne avec les conventions de son propre champ de compétences.

La nécessité de transposer les principes fondamentaux du libre dans des formulations juridiques qui soient adaptées à d’autres objets que le logiciel est indéniable. Mais jusqu’où et selon quels critères est il souhaitable de pousser la spécialisation -et par conséquent la multiplication- des licences libres ? Comment se repérer dans le foisonnement des licences copyleft, libres ou semi-libres ?

Paradoxalement, les problèmes de compatibilité entre des licences voisines telles que la Licence Art Libre et la CC by-sa risquent à terme de découper des territoires alors que l’intention première est d’ouvrir les possibilités de réutilisation créative. Par ailleurs, la multiplication des licences semi-libres ou trop spécialisées introduit de nouveaux découpages et des complications propres qui finissent par produire une perception très confuse des licences libre. A quel niveau et comment peut-on dégager une norme ? Quelles solutions peut-on envisager pour surmonter ces problèmes de compatibilité ?

Nous discuterons ces questions en tentant d’esquisser les enjeux liés à l’utilisation des différentes licences.

Plausible Artworlds / Free Art License

basekamp

Free Art License

June 15, 2010 – 6:00pm – 8:00pm

  • Le mardi 15 juin 2010 : minuit – 02 heures. Via Skype –> skypename: ‘basekamp’.

This Tuesday is another event in a year-long series of weekly conversations and exhibits in 2010 shedding light on examples of Plausible Artworlds.

This week we’ll be talking with Antoine Moreau about « Free Art License”.

Lire la suite sur basekamp.com

Financements innovants pour la création à l'ère du numérique. Fête des arts libres.

20 juin festival arts libres

Une après-midi pour dresser le panorama des nouveaux systèmes de soutien à la création.

Le Dimanche 20 juin à partir de 14 h à la Mairie du IIe arrondissement

Au moment où la loi instaurant Hadopi entre en application, la SARD (Société d’acceptation et de redistribution des dons) dresse le panorama des financements innovants permettant de donner un modèle économique fondé sur l’accès à la création sans compromettre la liberté des internautes.

Pour la première fois, le 20 juin, à Paris, sept projets et expériences – Yooook, Moozar, la SARD, MCN, Shagaï, Ulule et Kachingle – seront présentés et débattus par leurs fondateurs en présence de sociétés de gestion collective, de fédérations d’auteurs et d’associations fédérant des internautes ou consommateurs.

  • Lire la suite sur le site de la SARD.

Et une fête pour faire découvrir des œuvres et des artistes faisant le choix des licences libres.

SAMEDI 19 JUIN 2010 à la Cité des Arts de Montmartre : projections de films libres dans des ateliers d’artiste de la Cité des Arts de Montmartre. Sur invitation uniquement.

Dimanche 20 JUIN 2010, concerts de 19h30 à 00h00 à la Mairie du 2ème, 8 rue de la banque, 75002, metro bourse.