Les policiers s'occupent de bénir les futurs pédophiles

Créé le : 6 mai 2007

Le gène du policier est atavique et congénital.
Des enfants culs nus se promènent dans les rues
de Bucarest.
Problème: un commissaire a assisté malgré lui à
la prostitution de sa fille cadette alors qu’il la
croyait à l’école entrain d’apprendre pensait-il
jusqu’au bout des doigts le manifeste du parfait
libéral.
Il est donc décidé de mettre un bandeau jaune
qui circonscrit pour un moment la scène
aberrante.
– Il faut bien vivre, Papa. Lui dit-elle,
– Mais sais-tu Jean-Paul Gaultier, Andrée Putman et moi on a décidé de faire du fric avec ce qu’on a. Prête moi ton Zippo Papa pour que je puisse gràce à lui cautériser la fente dont à la naissance je me suis trouvée pourvue. Je sais bien que ton orgueil de militaire n’en pourra mais. Tant pis!
Derrière son bureau le Papa continue
d’interroger la délinquante. On ne voit pas ses
mains.
Sa fille pense à coup sûr qu’il en fait quelque
chose mais quoi?

Acrylique sur toile. 148X93 cm.