Les chemins du langages

Créé le : 21 mai 2008

Le temps de pensée étant plus rapide que celui de prononciation des mots, on peut aisément introduire des chiffres dans la communication en séparant les sons en deux catégories, les lettres +1 et -1, métaphoriquement positif/négatif, matière/antimatière, proton/électron, haut/bas, droite/gauche, màle/femelle, yang/yin?

De plus, ces successions de lettres ayant des sens différents selon les langages, il est envisageable de les exprimer simultanément pour faire passer plus d‘informations dans le même son. D‘où l‘intérêt des faux amis, ou homonymes internationnaux, pour obtenir des degrés supplémentaires.

Par ailleurs, la stimulation engendrée par ce jeu et canalisatrice d‘énergie, cela rend plus fort mentalement, incite à la réflexion et l‘analyse permanente, au respect des interlocuteurs, à la communication, la construction, ainsi qu‘à un profond désir d‘apprentissage. La fréquence d‘utilisation de chaque mot devenant plus importante, il devient également plus facile de les employer.