Leïla se cherche

Créé le : 12 décembre 2013

Leïla s’éveille sans compagnon,
celui de cette nuit c’est son polochon.
Y-a bien eu c’grand noir celui d’la piscine
bàti comme un dieu, une vraie sex-machine.

Mais pour la tendresse il s’est montré chiche,
déjà qu’de c’côté sa vie n’est pas riche.
Elle a préféré prendre de la distance,
c’est tant pis pour lui, il a eu sa chance.

Refrain :
Leïla se cherche
faut qu’elle se dépêche
à 35 ans elle n’est pas "casée".
Veut-elle un amant,
ou bien un enfant ?
Elle n’arrive pas à se décider.

Y-a bien Bernard le gars d’la "promo"
qu’est bien sympa mais qu’on dit homo.
Pourtant l’aut’jour il l’a invitée
c’est vrai qu’c’était pour un mariage "gay"

Alors dans c’rapport par trop ambigu
elle n’croît pas trouver sa planche de salut.
Dommage car c’était un garçon charmant
drôle, gentil et même assez attachant.

Au Refrain.

Elle a aussi donné dans une liaison
il y-a quelques mois avec son patron.
Mais l’adultère est un marécage
où elle a senti qu’elle ferait naufrage.

Elle n’en a rien dit au sein d’sa famille
déjà qu’on l’y traite souvent de vieille-fille.
Et ça, ça l’agace, vraiment je vous jure,
même si, au fond, elle n’en a cure.

Au Refrain.

Ses meilleures amies lui présentent des mecs,
c’est chaque fois pareil ça mène à l’échec.
Elle voit bien qu’ils n’en veulent qu’à son cul
et que, même pour ça, elle est toujours déçue.

C’qu’il lui faudrait c’est un bon ami
qui quelques fois visit’rait son lit.
Mais elle redoute les complications
qu’engendre à terme la cohabitation.

Au Refrain
à 35 ans faudrait s’décider.