le boulanger

Créé le : 14 février 2011

Ce matin, Antoine ne put voir l’aube déjà grise.
Les nuages trop épais ne laissaient passer aucun rayon de soleil.
Les flocons tombant abondamment augmentaient cette impression d’obscurité. Cela faisait déjà plusieurs jours que le manteau neigeux ne cessait de croître. Depuis quand ? Lundi ? Mardi ? Antoine ne pouvait en être sûr. La différence entre le jour et la nuit était si ténue qu’il était obligé de ne se fier qu’à sa propre montre.