Kizito MIHIGO, organiste et compositeur

Créé le : 19 avril 2007

Né le 25 juillet 1981 au Rwanda, Kizito Mihigo, organiste, chanteur, auteur et compositeur, est l’une des personnages les plus importants dans l’histoire de la musique sacrée en Afrique. Son père Buguzi Augustin, assassiné pendant le génocide des tutsis de 1994 au Rwanda, n’avait pas remarqué le talent de son fils.

Kizito Mihigo a composé sa première chanson à 9 ans. A 14 ans, autodidacte à l’orgue, il a joué le Messie de Haendel, accompagné par la Chorale de Kigali, le meilleur choeur du pays. A 20 ans Kizito a reussi la competition de la nouvel hymne nationale du Rwanda. A 22 ans, Kizito Mihigo a été le premier rwandais admis au Conservatoire de Musique en Europe. Inscrit au Conservatoire de Musique de Paris, il a été organiste de l’église Notre Dame de la Croix à Paris, La Chapelle Notre Dame du Saint Sacrement de Cortambert à Paris, l’église St Pierre de Vigneux sur Seine, et membre des choeurs de Paris.

A 25 ans, le répertoire du compositeur, compte plus de 380 compositions religieuses, qui se chantent partout dans les paroisses du Rwanda.

Ce compositeur a déjà marqué la musique rwandaise du XXIe siècle.

BIOGRAPHIE:

L’enfance de Kizito MIHIGO:

A l’àge où tous les petits garçons, au lieu d’aller puiser de l’eau à la source, s’adonnaient à leur jeu de football au risque d’encaisser quelques fessées car la marmite au feu avait manqué d‘eau, le petit Kizito, quant à lui, préférait l’Eglise du village où il allait furtivement s’entraîner à l’harmonium, souvent à l’insu du curé de la paroisse. Il rentrait souvent à la maison tout peureux et en silence. Cette attitude de contrit désarmait toujours les parents. Il évolua donc entre les humeurs du curé, les réprimandes des parents et sa passion pour l’harmonium.

A l’époque, le petit Kizito composait de petites chansons pour enfants, telle NI NDE MUGABO N’EJO, ce qui signifie "qui est l’homme intègre de demain?", chanson composée à 9 ans. La caractère humoristique de cette chanson de ce Petit Mozart africain, attirait l’attention de tout le monde, y compris ses parents. Ils s’attendaient bien sûr à une réponse à la question posée. Or le contenu n’avait rien à avoir avec le titre. Dans les couplets de cette fameuse et inoubliable chanson de Kizito, il parle de la plus belle voiture de la région ainsi que des événements auxquels il a assisté pendant la journée.

Son adolescence:

Sa composition qui l’a rendu célèbre remonte vers ses 13 ans, juste après son entrée au Petit Séminaire Virgo-Fidelis de BUTARE, une école reconnue comme l’un des berceaux de la musique sacrée au Rwanda, gràce à ses célèbres initiateurs tels les regrettés Père Boniface MUSONI, Monsieur Alphonse RUTSINDURA, l’ Abbé Gabriel NKURANYABAHIZI, etc. A cet époque Kizito MIHIGO a des muses qui étonnent, quant à la rapidité de composer, et à son talent qui font de lui déjà une grande figure de la musique rwandaise. Chez lui on remarque un genre musical tout nouveau, une sorte de mélange polyphonique inspiré de Mgr Dominique NGIRABANYIGINYA dans les mineurs, de Matthieu NGIRUMPATSE dans les majeures, de Saulve IYAMUREMYE et du Père Eustache BYUSA. Le romantique et le génie poétique lui viennent de Cyprien RUGAMBA. Une note personnelle de MIHIGO Kizito est ses variations, son jeu d’orgue plein et vivant, un quelque chose d’allemand, avec une àme constante sui generis. Son répertoire musical compte actuellement trois cent quatre-vignts chants polyphoniques.

IMBIMBURAKUBARUSHA, sa 178ème composition, est la plus connue; elle a eu le premier prix national et lui a mérité une bourse d’études de musique dans les conservatoires d’Europe, notamment le CIMP (Conservatoire International de Musique de Paris). Ce chef-d??uvre en trois gammes, a touché les c?urs de tous les mélomanes rwandais, surtout pendant la période des élections présidentielles (Juillet, Août, Septembre – 2003). Précisons que Kizito MIHIGO en personne, et au nom de la Chorale de KIGALI dont il est organiste et compositeur, a dédié ce chant à Son Excellence Monsieur Paul KAGAME, le Président de la République élu. Sans nul doute, ce compositeur marquera la musique rwandaise du 21ème siècle.

Kizito MIHIGO, Fondateur de la Chorale MELOMANE, Promoteur et Président de l’association UMEBOM (Union des Mélomanes pour la Bonne Orientation de la Musique).

Chorale MELOMANE.

A l’époque où Kizito MIHIGO était au Petit Séminaire, un groupe des volontaires mélomanes naquit dans l’établissement. Il s’agit des enfants de la promotion débutante, qu’il avait choisis et sensibilisés pour exécuter ses compositions, une cinquantaine de chants religieux au total au court d’une même année! Après avoir animé plus de quatre messes dominicales au Séminaire, Kizito MIHIGO suggère à ses amis choristes de se mettre ensemble et de trouver un nom pour le groupe. Le 25 Avril 1997, naissait la Chorale MELOMANE du Petit Séminaire, reconnue et encouragée par les autorités de ce collège. Dès le mois de Mai de la même année, la Chorale Mélomane commençait ses sorties et les tournés dans les écoles et les paroisses environnantes.

Avec la Chorale MELOMANE, et au contact des autres chorales, Kizito MIHIGO atteignit le plus haut niveau de la musique liturgique au Rwanda de cette époque. Notre chorale sortit première d’une compétition nationale des chorales organisée en l’an 2000. Un recueil de 80 chants liturgiques, composés par Kizito MIHIGO, fut publié à l’intention des autres chorales du pays. Kizito MIHIGO en sortit meilleur compositeur du pays. Cependant, les autorités du Séminaire n’étaient pas toujours contentes du succès de Kizito car, à leur avis, le jeune Kizito, emporté par sa passion musicale, n’arrivait plus à suivre les cours.

L?Abbé François Xavier TWAGIRUMUKIZA, Recteur du Séminaire à l’époque, se décida de prendre les mesures draconiennes à l’encontre de Kizito et de la Chorale qu’il animait. Un conflit ouvert avec les autorités du Séminaire emmena le jeune Kizito à se demander pourquoi les équipes de Volley Ball et de Basket Ball sont autorisées à sortir quand elles veulent et partout où elles veulent, mais pas sa chorale qui, cela s’en faut, jouait un rôle d’apostolat qui se passait de tout commentaire.

"Je ne comprendrais jamais, disait Kizito MIHIGO, la raison pour laquelle le Séminaire pourrait contrecarrer les initiatives apostoliques des séminaristes, et permettre les équipes sportives d’aller partout où elles veulent et quand elles veulent"

UMEBOM (Union des Mélomanes pour la Bonne Orientation de la Musique)

Etant ,depuis son enfance, l’homme des principes, Kizito MIHIGO en collaboration avec la Chorale MELOMANE dont il est fondateur, a voulu commencer quelque chose de plus consistant, toujours dans le domaine de la musique sacrée, au niveau des écoles secondaires du Rwanda. A l’exemple de la Chorale MELOMANE, les établissements catholiques ont créé chacun la sienne.

Kizito MIHIGO, avec ses Mélomanes, apprécia énormément cet amour de la musique liturgique par la jeunesse rwandaise, car l’une des meilleures façons d’éduquer les jeunes, pensait-il, c’est de lui faire aimer le bien. Il commença petit à petit à sensibiliser les écoles afin de former une association dans laquelle seraient réunies toutes les chorales liturgiques des écoles au Rwanda.

Le 12 Septembre 2001, naissait l’UMEBOM (Union des Mélomanes pour la Bonne Orientation de la Musique) composé de plus de 10 écoles auxquelles s’ajouteront les autres au fil du temps.

"L’un des objectifs de cette association, dit le Fondateur, est d’instaurer une tradition continue de la musique sacrée au Rwanda, en commençant par la jeunesse. A mon avis , expliqua-t-il, le stade actuel de la musique des chorales au Rwanda, est un grand pat atteint dans l’histoire de la Musique liturgique en Afrique, surtout dans la région des grands lacs. Celui ci ne doit pas passer inaperçu, surtout à mes yeux et aux yeux de tous les mélomanes patriotes rwandais. Celui ci serait plutôt, un point de départ pour la vision que j’ai pour la culture rwandaise, surtout dans le domaine de la Musique, de la Danse, des arts de la Paroles et du Théàtre ?.

Kizito MIHIGO avec la Chorale de KIGALI:

Kizito MIHIGO a été l’organiste compositeur de la Chorale de Kigali depuis son entrée au Petit Séminaire. Il passait toutes ses vacances avec cette chorale, un groupe d’une renommée nationale depuis 1967. Cette chorale a été fondée par les fonctionnaires de la ville de Kigali, presque tous anciens séminaristes et amateurs de la musique liturgique. Depuis sa sortie du Séminaire (2001), Kizito MIHIGO, étant en même temps élève au Collège Saint André de Kigali, se concentra à la Chorale de Kigali qui battit et continue à battre encore aujourd’hui les records nationaux gràce aux compositions de ce jeune talent.

La Chorale de Kigali dirigée par Monsieur Cyriaque NGOBOKA, fut la meilleure interprète des compositions de Kizito MIHIGO à cette époque.

Kizito MIHIGO au Conservatoire

Kizito MIHIGO est actuellement étudiant au Conservatoire International de Musique de Paris (CIMP), l’un des meilleurs conservatoires indépendants de l’Europe.

Selon l’appréciation de Monsieur Dominique BODSON, compositeur organiste, professeur à l’Institut Supérieur de Musique et Pédagogie (IMEP) et Directeur de l’Académie de Musique, de Danse, des arts de la Parole et du Théàtre de Court St Etienne-Ottignie-Louvain la Neuve (BELGIQUE), une école provinciale qui a accueilli ce jeune rwandais, "Kizito MIHIGO est un jeune musicien qui montre beaucoup de spécialités dans ces capacités artistiques, telle sa créativité et sa rapidité dans la compréhension musicale, malgré les lacunes antérieures dans son évolution musicale".

Pour le moment, Kizito MIHIGO suit les cours d’ orgue, chant classique, analyse musical, composition, solfège, déchiffrage et harmonisation au CIMP.

? A mon avis, tu es un génie.? dit Madame Françoise LEVECHIN

Kizito MIHIGO suis actuellement les cours d’orgue avec Madame Françoise LEVECHIN GANGLOF, organiste titulaire des grands orgues de St Rock à Paris, professeur aux Conservatoires de Musique de Paris (CNSMDP et CIMP), Présidente du Conservatoire International de Musique de Paris.

Madame Levechin a fait ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (Piano, Clavecin, Ecriture et Orgue) et à la Sorbonne où elle a obtenu le diplôme en musicologie. Elle a travaillé l’orgue avec Gaston Litaize et Rolande Falcinelli.

Françoise Levéchin mène une double carrière de pédagogue et de Concertiste . Elle s?intéresse bien sûr au répertoire mais consacre une grande partie de son art à la création d??uvres contemporaines ( Tisné, Clostre, Escaich etc. ) Compositrice, Françoise Levéchin-Gangloff est aussi une des rares organistes femmes qui se consacrent à l’improvisation.

Elle a eu le temps d’écouter attentivement, de lire et d’analyser les compositions de son élève. Kizito MIHIGO avec tous ses respects envers son professeur, attendait impatiemment les critiques à sa musique que lui même juge moins pédagogique.

? Il faut que tu apprennes à comprendre et à expliquer aux autres ce que tu fais, dit Madame Levechin. Il faut ensuite savoir corriger quelques erreurs d’harmonie. Il faut savoir corriger ton doigter. Autrement, naturellement tu as le sens de l’orgue, de l’harmonie et de la composition. Ce qui te manque ce n’est qu’une formation pédagogiquement suivie. Ceci ne sera pas forcement facile pour toi, surtout à ton àge. Il te faudra travailler pour changer une culture en une autre, ou bien marier les deux cultures énormément différentes dans ta musique. Bravo Kizito pour tout ce que tu as fait, et ne tentes jamais d’arrêter. Tu as une spécialité que je n’ai jamais vu. Tu as surtout une oreille musicale et un talent créateur. J’ai beaucoup aimé ce que tu as fait avec la Chorale de Kigali, c’est vraiment originale. Et tout cela tu te l’as appris toi même. A mon avis tu es un génie. Je trouve votre langue "le rwandais", très belle, et j’espère que vous en avez les romans et les comtes en "rwandais".

Enfin ça serait très utile pour toi, si tu pouvais suivre aussi les cours de composition et d’harmonie. Encore une fois félicitations pour ce que tu as fait".

QUELQUES EVENEMENTS LES PLUS IMPORTANTS

1. LAUDATE DOMINUM: Soirée Consacrée à la Musique Sacrée chaque 1er janvier. Pendant ce concert organisé chaque année, Kizito interprète les differentes oeuvres des grand compositeurs: Wolfgang Amadeus Mozart, Jean Sebastien Bach, Georg Frederic Haendel…

2. REQUIEM AETERNAM: Messe de requiem chaque mois d’avril. Pendant cette messe-concert, organisée specialement pour la Communauté Rwandaise d’Europe, Kizito MIHIGO interpréte ses compositions qu’il appelle: "Le Classique liturgique rwandais"

ALBOUMS:

1. Imbimburakubarusha: Premier alboum avec 7 chants polyphoniques, interpeté par la Chorale de Kigali. Le premier chant de cet alboum lui a merité une bourse d’étude aux consrvatoires

2. Imana imwe, ibyishimo bimwe: Deuxième alboum avec 11 compositions, dont la dernière est un hommage à S. E. Paul Kagame le Président de la République.

3. INSHINGANO YANJYE: Troisième alboum avec 8 chansons dont le premier "Ndubutse" est un souvenir du génocide des tutsis de 1994 au Rwanda.