Colère rouge

Créé le : 25 mai 2006

J’ai essayé d’être ouvrier
Mais y’avait pas de quoi bander
Puis je suis dev’nu fonctionnaire
J’ai eu l’concours : j’en suis pas fier

J’étais même cadre à c’qui paraît
Mais j’en doutais les jours de paie
Les fins d’mois étaient un défi
Du cinq au trente : sacrés soucis

Et puis j’suis r’parti dans l’privé
Pour encore mieux m’faire exploiter
J’étais payé par des promesses
Jamais tenues, toujours en laisse

Et quand j’ai osé réclamer
Sept-cent heures sup’ jamais payées
C’est devenu bien plus tendu
C’était vraiment l’bal des faux-culs

Car ces gens-là n’ont pas d’parole
Ils ne comprennent qu’la carmagnole
Si tu leur dit : "justice sociale"
Tu leur mal jusqu’au trou d’bal !

J’ai essayé d’m’expatrier
Pour voir ailleurs comment c’était
Y’avait même pas le droit de grève
Fallait deux jobs pour pas qu’tu crève

Alors j’suis revenu au pays
Avec trois chèvres et deux brebis
J’faisais des tommes artisanales
Jusqu’à c’que la DASS trouve ça mal

J’étais pas aux normes de Bruxelles
Pour qui donc tirent ils les ficelles ?
L’ANPE m’a dit d’aller
Faire les poubelles des beaux quartiers

Mais j’ai dit merde à ces fumiers
J’ai pris la route des révoltés
Une vieille guitare en bandoulière
Sur les traces d’la bande à Baader

Le coeur serré et poing levé
Je chante encore la liberté
Pour tous mes frères cyber-prolos
Sur les traces d’la bande à Bonnot

Copyright Minga 2006
Copyleft: chanson sous licence Art Libre