Code-mouvement : mu

Créé le : 20 mai 2008

Le code-mouvement mu est un code conçu pour formuler de manière écrite des propositions de mouvement.

A l’usage, il permet de créer des conditions chorégraphiques dégagées de directive représentative ; de coordonner des espaces relevant d’une gestualité réglée pour une part, non définie pour l’autre.

Fonctionnement du code:

Une proposition est composée de deux segments : un segment ensemble, à gauche, et un segment plan, à droite. Le segment ensemble indique les parties du corps sollicitées pour un mouvement. Le segment plan indique des relations à l‘espace alentour, pour une ou plusieurs de ces parties du corps. Le décodage du segment plan nécessite toujours le décodage préalable du segment ensemble. La qualité de la sollicitation, ainsi que celle de la relation au plan, sont à la résolution de l‘interprète.

Ensemble et plans de référence pour les exemples de proposition :

Ensemble 1

E1 :

A : main
B : avant-bras
C : épaule
D : poitrine
M- : côte
M : —-
M+ : hanche
W : cuisse
X : genou
Y : talon
Z : orteil

Plans

P1 : mur ; P2 : sol ; P3 : plafond

Propositions :
(Les exemples sont accompagnés d‘un décodage.)

E1 A . P1

main mur

E1 B . P1

avant-bras mur

Dans le segment ensemble, la mention verticale des caractères indique la succession des sollicitations. Leur mention horizontale, la synchronie. Nous avons gardé la même règle dans le décodage.
Dans le segment plan, la mention ‘P1‘, sans autres indications, signifie que toutes les parties du corps sollicitées sont en rapport au plan P1.

E1 B . P1
D

avant-bras mur
(puis) poitrine mur

E1 BD . P1

avant-bras (et) poitrine mur

E1 BD . P1
Y

avant-bras (et) poitrine mur
(puis) talon mur

? : raccourci d‘écriture (dans le segment ensemble)

E1 . P1

main mur
avant-bras mur
épaule mur
poitrine mur
côte mur
hanche mur
cuisse mur
genou mur
talon mur
orteil mur

E1 B . P1
?

avant-bras mur
épaule mur
poitrine mur
côte mur
hanche mur
cuisse mur
genou mur
talon mur
orteil
main mur

E1 ? . P1
main avant-bras épaule côte hanche cuisse genou talon orteil mur

E1 . P1
?
D

main mur
avant-bras mur
épaule mur
poitrine mur

/ : retranche

E1 . P1
?
/D

main mur
avant-bras mur
épaule mur
côte mur
hanche mur
cuisse mur
genou mur
talon mur
orteil mur

?i? : inverse.
Le cas échéant, de petits caractères dans le segment ensemble indiquent que les parties du corps sollicitées réfèrent à l?ensemble inversé.

iE1 . P1
?

orteil mur
talon mur
genou mur
cuisse mur
hanche mur
côte mur
poitrine mur
épaule mur
avant-bras mur
main mur

iE1 d . P1
y

cuisse mur
avant-bras mur

Pour indiquer la relation d‘une partie du corps précise à un plan, de petits caractères sont employés dans le segment plan. Ces petits caractères réfèrent aux grands caractères mentionnés dans le segment ensemble, et non dans l‘ensemble de référence ; raison pour laquelle, pour décoder une proposition, il est indispensable de déchiffrer le segment ensemble avant le segment plan.

E1 B . aP1
D
Y

avant-bras mur
poitrine
talon

E1 B . bP1
D
Y

avant-bras
poitrine mur
talon

E1 YBD . aP1 bP2 cP3

talon mur avant-bras sol poitrine plafond

E1 YB . aP1 bP2 cP3
D

talon mur avant-bras sol
poitrine plafond

> : raccourci d‘écriture (dans le segment plan)

E1 B . b > cP1

D

avant-bras
épaule mur
poitrine mur

E1 . a > cP1

D

main mur
avant-bras mur
épaule mur
poitrine

matériel complémentaire

Ensembles

E2 :

A : front
B : paupière
M- : bouche
M : —-
M+ : nuque
Y : poignet
Z : cheville

E3 :

A : oreille
B : menton
M- : cou
M : —-
M+ : épaule
Y : bras
Z : main

E4 :

A : oreille
B : menton
M- : épaule
M : poitrine
M+ : pouce
Y : fesses
Z : talon

E5 (entre termes de E1) :

A : doigts
B : bras
C : omoplate
D : dos
M- : taille
M : —-
M+ : aine
W : intérieur cuisse
X : mollet
Y : cheville
Z : plante

Plans

P4 : autrui ; P5 : soi

Le code-mouvement mu a été conçu par Samuel Zarka, avec le concours inestimable d’Eric Arnal-Burtschy et Benjamin Bodi. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

NB (juin 08) : Les notes suivantes commentent un usage expérimental du code, entre novembre 2007 et juin 2008, et n’ont pas valeur de norme :

Les possibilités de composition permises par le code dépendent des règles qui ordonnent le texte du scripteur/chorégraphe. C’est ce-dernier qui définit ces règles. L’enjeu n’est pas de pouvoir écrire le mouvement de manière scripturale, il est de coordonner un espace chorégraphique. A la rigueur, les coordonnées ne nécessitent pas d’être écrites, seulement déterminées (oralement par exemple). Par la détermination de coordonnées, l’enjeu est d’établir un matériel commun, dont les interprètes disposent pour composer.