Aux martyres du coran

Créé le : 24 septembre 2008

Tu respecte le père autant que tu crains dieu
Tu attend, tu espère, tu frissonne et tu tremble
D‘en montrer encore trop de ce qu‘il t‘en ressemble
En cachant ton désir au tréfond de tes yeux

De laisser une mèche échapper au foulard
Ou un djinn obsédé pousser tes seins créoles
Comme deux anges impies, à gonfler l‘auréole
Juste mettre du khôl pour séduire d‘un regard

Une plume de lune màtinée d‘exotismes
Et sous ta peau qui tremble il y a des feux qui couvent
Comme sanglots cachés comme chant d‘une louve
Pour mille et une nuits au thé au romantisme

Sans croiser un regard, tes yeux restent à côté
De cet ange à qui tu n‘osera pas avouer
Par des mots trop directs que tu meurt de rêver
Les délices de la chair dans l‘amour incarnées

Tu languis, tu espères le frisson en torrent
Princes charmants et chimères passent en tapis volants
Emportant tes désirs aux mystères de l‘orient
Et te laissent frustrée aux martyres du coran