Agathe, histoire d'une rencontre

Créé le : 20 juillet 2008

Présentation : La Genèse D’Agathe

Première partie : Improvisation.
Le film a été sans titre, sans scénario et sans storyboard, et donc sans dialogues ni la moindre idée du montage final. Les idées sont apparues pendant le tournage en Normandie, nom que la vidéo a d‘abord porté.
Après dérushage j‘étais obligé d‘inventer une histoire ; sans dialogues je pensais devoir partir avec une voix-off ou une musique. Depuis longtemps j‘avais envie de mettre en image le 2ème mouvement de la 7ème symphonie de Beethoven.
Les instructions étaient simples; des références pour la construction scénaristique et visuelle de la vidéo, l‘onirisme et l‘expérimentation, avec pour modèles des artistes comme Joan Jonas, David Lynch, Michel Gondry, Jérôme Bosch?

Historiquement je devais illustrer « Deux en face » pour la Cie Communic‘arte avec qui j‘avais déjà travaillé sur les vidéos de « Before party », le montage de la bande-annonce et le dvd.

Seconde partie : L‘inspiration.
Désir → rencontre → fusion → rupture
« Deux en face » est la seconde partie d‘un triptyque dont « Before Party » composait le premier tableau. Autres éléments à prendre en compte par rapport au triptyque, sa construction autour du thème « le couple, construction et destruction des liens, de la naissance à la mort, la recherche de l‘Eden, de son aspect onirique (le bonheur à deux) à son aspect réaliste (la désillusion) », de sorte que l‘image se détériore tout au long du film et que celui-ci progresse sous le regard d‘Agathe sans qu‘on sache qui elle est ou si elle a réellement existé.
C‘est un film sur la mémoire et sur le souvenir que l‘on garde, suivant les différentes interprétations émotionnelles du moment qu‘on lui donne.
Enfin « Agathe » pour le nom propre, la Sainte, la pierre et la couleur verte dominante du cœur. A la base « Agathe » devait être la transformation d‘une pierre en être vivant, une déesse venue visiter la terre et séduire un homme. La transformation a subsistée, mais sous la forme d‘un coquillage.

Troisième partie : Le film.
Mort et désillusion : Agathe, amour et désillusions.
Titres des clips :
– Agathe
– La rencontre
– La marionnette (la métamorphose)
– L‘amour fou
– La consommation du mariage
– La naissance de l‘amour
– Un bon Karma
– Le rêve
– La rage
– Les adieux
– La solitude
– La folie
– La mort
– Le crépuscule des Dieux (l‘éternité à deux)
– Entre ciel et terre (le passage)
– Le retour
– épilogue (le rêve d‘Agathe)

Générique :

Caméras : Andres Melendes, Didier Jouan, Azura
Montage : Didier Jouan (Didix)
Mise en scène : Rory Rojas
Danseurs : Gandhi Jeddi et Agathe Dupont
Comédienne : Virginie M. Rodriguez
Installation plastique : Aligna
Musique : BEETHOVEN SYMPHONY N°7 Allegretto by JOHN MICHEL CELLO
Tournage : Dieppe.

@2008 – Communic‘Arte